Article posté le : 18/10/2019

Comment repérer une voiture maquillée pour la vente ?

Cette pratique sur le marché des véhicules d’occasion est très courante. De nombreuses personnes sont prêtes à tout pour se débarrasser de leurs voitures. Elles vont voir leurs garages de proximité afin de pouvoir s’accorder sur la manière de procéder pour réaliser des réparations de fortune.

Heureusement pour les acheteurs, c’est souvent très simple, voire facile, de reconnaître un travail qui a mal été réalisé !

Trustoo vous donne des points simples pour pouvoir identifier ce type de véhicules et ainsi, vous permettre d’éviter cette arnaque !

Etat Général du véhicule :

En inspectant l’état général du véhicule, vous allez tout simplement regarder la carrosserie. Il est plus favorable de visualiser le véhicule à la lumière du jour afin de pouvoir se rendre compte des petits détails, comme :

L’alignement des montants

Vous pouvez vous apercevoir qu’un modèle a reçu des chocs, suite à différents éléments de carrosserie, en observant des écarts plus ou moins importants. Même si de manière écrite, cela peut être compliqué à comprendre, en réalité, c’est très simple à déceler. L’écart entre l’aile et le capot moteur ne doit pas être excessif, l’alignement doit être fluide sans aucun écart entre le haut ou le bas de l’élément.

L’état du véhicule maquillée

Lors d’une réparation rapide d’un véhicule d’occasion, certains garagistes fournissent un travail moindre. Vous pouvez voir directement la différence à l’oeil nu et on peut constater plusieurs choses sur la peinture, notamment :

> Un manque de vernis :

Le manque de vernis rend la peinture plus terne. Il est d’une grande utilité sur nos véhicules actuels car il permet de protéger la voiture contre des rayures peu profondes, aux produits chimiques et aussi il offre une protection contre les UV. Le vernis offre une espérance de vie plus durable aux véhicules. Il permet de faire un meilleur choix lors de l’achat de véhicule d’occasion. Même si aujourd’hui, tous les véhicules n’en sont pas dotés.

> La peinture « peau d’orange ».

La peau d’orange, est le terme utilisé pour décrire l’inégalité d’une couche de peinture sur le dessus d’une surface. Pour faire simple, ce phénomène apparaît lors du processus de peinture. Il peut donc y avoir des défauts sur l’élément de carrosserie à peindre. Ce qui fait que la peinture ne peut pas se poser comme il faut et donc à la fin nous obtenons un rendu type peau d’orange. Pour un véhicule, le processus est très important et de nombreuses conditions sont à respecter (température, fluidité, nombre de couches, intervalle de temps entre les couches etc..). La peau d’orange peut aussi être dû à une rapidité d’exécution, qui se traduit par le manque de fluidité lors de la peinture. Attention donc aux différences de teintes et à ce phénomène de peau d’orange uniquement sur certaines parties du véhicule.

Les chocs avant :

Pour vérifier si le véhicule n’a pas été victime d’un choc avant, il est important de vérifier certains éléments qui peuvent être visibles dès lors que l’on ouvre le capot.

Nous pouvons donc nous rendre compte de l’état des longerons, de l’ossature qui entoure l’ensemble des véhicules, des différents supports d’éléments moteur (comme le radiateur etc.…). L’état des soudures est important à regarder car elles ne trahissent jamais : si on constate une certaine froissure ou tout simplement un écart trop important sur un côté, il y a de fortes chances qu’un véhicule ait subi un choc avant.

Les chocs arrière :

Pour les chocs arrière, la démarche est presque la même. Ouvrez le coffre, soulevez la moquette et vous regardez si, par exemple, le châssis n’est pas enfoncé. Cette vérification peut aussi nous permettre de constater s’il n’y a pas eu une différence de peinture.

Vous savez dorénavant ce qu’il faut vérifier lors d’un achat de voiture d’occasion ou lorsque que vous doutez de l’honnêteté du vendeur !