Comment savoir si le moteur d’une voiture est mort ?

N°1 de l’inspection de véhicules d’occasion en France

Découvrir nos services :


Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, faites très attention à l’état du moteur. En effet, c’est sûrement une des pièces qui s’use le plus, surtout quand la voiture est kilométrée. Quelles sont les vérifications d’usage ? Comment reconnaître un moteur qui va rendre l’âme ?

Les différentes vérifications extérieures

Lors de la visite d’une voiture d’occasion, le moteur doit faire l’objet d’une attention toute

particulière. Mais, pour un regard non-expert, il est parfois difficile de se faire un avis. Cependant, quelques observations de base peuvent être effectuées par tout le monde.

N’allumez pas, dans un premier temps, le moteur et regardez-le à froid. Vous devez observer s’il n’y a pas de fuite apparente. Il y a beaucoup de liquides qui circulent à cet endroit de la voiture : huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de freins… Si des traces de liquides sont présentes sur le moteur, c’est qu’il y a eu vraisemblablement une fuite d’un tuyau (durite) ou même du bloc moteur. Penchez vous en dessous de ce dernier : il ne doit pas y avoir de traces sur le sol. S’il y en a une, regardez si elle semble ancienne ou si elle vient tout juste de se former.

Regardez ensuite le niveau d’huile. Vous devez effectuer la démarche dans cet ordre : retirer la jauge

– essuyer – replonger la jauge à fond – la retirer de nouveau. Le niveau doit être compris entre les

deux témoins. Si le niveau est bas, c’est peut-être signe que le moteur a été mal entretenu et est

abîmé. Attention toutefois à un point, si des gouttes d’eau sont présentes sur la jauge. Cela veut

alors dire qu’un peu de liquide de refroidissement est entré dans le moteur. C’est la conséquence

d’une détérioration d’un joint de culasse, joint assurant l’étanchéité entre la culasse et le moteur.

C’est un problème assez grave et les réparations coûtent cher.

De manière générale, regardez s’il n’y a pas de traces de brûlures, notamment sur le dessous du

capot.

Vérifiez ensuite le carnet d’entretien : une courroie de distribution changée récemment est le signe que le moteur est bien entretenu et qu’il peut encore rouler sans casse.

En conduisant

Après ces premières vérifications moteur éteint, allumez-le. Celui-ci doit ronronner normalement et

ne doit bien sûr pas caler. Sa vitesse de ralenti doit être trouvée très rapidement. Ensuite, conduisez la voiture. Assurez-vous tout d’abord qu’il n’y est pas de fumée blanche, noire ou bleue qui

s’échappe du pot d’échappement. Regardez dans votre rétroviseur central une fois que vous conduisez la voiture. Ensuite, le moteur ne doit faire aucun bruit anormal (notamment pas de

cliquetis). Vous devez ensuite sentir qu’il n’y a aucune perte de puissance lors de la conduite – le

moteur doit accélérer franchement lorsque vous appuyez à fond sur la pédale. Vérifiez le turbo sur

les moteurs équipés, il doit se déclencher après avoir appuyé à fond sur la pédale (deux-trois

secondes environ) et doit donner une grosse puissance supplémentaire au moteur. En vérifiant ces points, vous vous assurerez que le moteur est encore solide.