Comment savoir l’année de son véhicule ?

N°1 de l’inspection de véhicules d’occasion en France

Découvrir nos services :


Connaitre l’année d’un véhicule constitue un véritable enjeu dans le cadre de l’acquisition d’une voiture d’occasion. En effet, l’âge du véhicule est un élément de valorisation, par conséquent il s’agit d’un paramètre de prix, tout comme le kilométrage représentant l’usure. Malheureusement, la fiabilité de ces informations est conditionnée à la bonne foi du cédant. Bien qu’il existe des documents attestant de l’âge du véhicule le risque de fraude n’est pas négligeable. 

Connaître la date de mise en circulation

 

La date de mise en circulation d’un véhicule correspond à la date de sa première immatriculation. Cette information réside sur la carte grise du véhicule. Concrètement, il s’agit de la date d’édition du certificat provisoire d’immatriculation confié au premier utilisateur de la voiture, il peut s’agir d’une personne morale ou physique ou encore d’une concession automobile dans le cadre des véhicule de démonstration. 

L’information se situe sur la carte grise ou certificat d’immatriculation, en haut du document, à hauteur du repère « B ». 

De plus, avoir connaissance de l’âge du véhicule permet d’estimer le kilométrage moyen parcouru et ainsi de le comparer au kilométrage réel. 

Connaître la date de fabrication

L’année de fabrication de la voiture est indiquée dans le passeport technique de la voiture : l’information se situe dans les rubriques « CTP » et « CASCO ». La fiabilité de cette donnée dépend de la bonne foi du vendeur, cependant il est aisé d’identifier une potentielle falsification.

En revanche, le numéro VIN constitue une source fiable afin de déterminer la date de fabrication du véhicule. En revanche, son interprétation est complexe. Le code VIN ou numéro d’identification du véhicule est inscrit sur tout véhicule. Le VIN se compose de 17 caractères alphanumériques, il se situe généralement sous le capot ou sur la barre transversale sous le pare-chocs avant ou encore sur la carte-grise au libellé E. Porteurs de nombreuses informations dont la date de production, le cédant se doit au cours de la transaction présenter le VIN à l’acheteur. En effet, afin de parier aux fraudes, il est fortement conseiller de vérifier la cohérence entre le VIN présent sur le véhicule et celui inscrit sur la carte-grise. 

Plus concrètement, les 3 premiers chiffres du code VIN permettent de déterminer l’usine de production du véhicule. Les 4 suivants informent sur le type et la marque de la voiture. Ainsi, le 9ème caractère est généralement vide, mais le 10ème ou dans certains cas le 11ème permet d’informer sur la date de fabrication du véhicule. Le 13ème et 17ème chiffres représentent le numéro progressif.


Découvrez notre prochain article : https://trustoo.fr/comment-obtenir-un-releve-de-sinistralite/