Article posté le : 14/01/2020

Comment vérifier les niveaux de liquides de votre voiture ?

Intérieur Volkswagen

L’entretien de votre voiture implique la vérification des fluides essentiels. Vérifiez l’huile moteur, le liquide de refroidissement, le liquide de frein, le liquide de direction assistée et le liquide de pare-brise.

Pouvoir vérifier les fluides dans votre voiture vous procure un petit sentiment de satisfaction, car vous protégez votre précieux investissement. En vérifiant vos fluides, vous ne regardez pas seulement le niveau des fluides, mais aussi leur état. Cela peut vous aider à prévoir les problèmes éventuels qui se profilent à l’horizon et à éviter les réparations coûteuses dues à la négligence des liquides.

 

Partie 1 : Consultez votre manuel du propriétaire

Votre manuel du propriétaire sera la carte routière de toutes vos connaissances sur les fluides de votre véhicule. Votre manuel du propriétaire vous indiquera non seulement le type et la marque de fluide que votre fabricant recommande, mais il vous donnera généralement des illustrations vous montrant où se trouvent les différents réservoirs de fluide du véhicule, car ceux-ci peuvent varier grandement d’un véhicule à l’autre.

 

Étape 1 : Vérifiez votre manuel du propriétaire.

Le manuel du propriétaire vous donnera des illustrations et des instructions concernant vos fluides.

  • Comment lire les différentes jauges et les lignes de remplissage des réservoirs,
  • Types de fluides,
  • Emplacement des réservoirs et des citernes,
  • Conditions pour le contrôle des fluides vitaux.

 

Partie 2 : Configuration préliminaire

Étape 1 : Trouvez une surface plane.

Pour obtenir des mesures précises du niveau de liquide du véhicule, vous devez vous assurer que le véhicule est garé sur une surface plane.

 

Étape 2 : Engagez le frein à main.

Le frein de stationnement devrait être mit pour empêcher le véhicule de rouler et pour vous garder en sécurité.

 

Étape 3 : Préparez vous.

Des chiffons, des entonnoirs et des bacs de récupération propres sont essentiels pour réduire la quantité de dégâts qui peuvent résulter de l’égouttement des liquides. Faites le tour de votre secteur et soyez toujours aussi propre que possible lorsque vous travaillez.

Si des débris étrangers se retrouvent dans le liquide de votre véhicule, vous risquez de causer des dommages coûteux à votre véhicule. Tant que vous travaillez consciemment et intelligemment, vous ne devriez avoir aucun problème.

 

Conseil

Gardez vos chiffons, vos outils et votre aire de travail propres pour éviter la contamination des liquides de votre véhicule. La contamination peut entraîner des réparations inutiles et coûteuses.

 

Étape 4 : Ouvrez votre capot.

Vous devrez ouvrir votre capot et le protéger contre toute chute accidentelle.

Assurez-vous que la tige de l’hélice, si elle en est équipée, est bien fixée dans les trous de fixation. Si votre capot est muni de jambes de force, engagez les verrous de sécurité, s’il y a lieu, pour empêcher la fermeture accidentelle du capot.

 

Étape 5

Enfin, passez en revue votre manuel du propriétaire et repérez les différents remplissages et réservoirs de fluide pour vous familiariser avec eux.

Tous les bouchons de réservoir de liquide doivent être clairement marqués par le fabricant.

 

Partie 3 : Vérifiez l’huile moteur

L’huile moteur est probablement le fluide le plus connu. Il existe deux méthodes principales utilisées par les constructeurs automobiles pour vous permettre de vérifier le niveau d’huile. N’oubliez pas de toujours consulter votre manuel du propriétaire pour connaître la procédure et les conditions de fonctionnement appropriées pour vérifier le niveau d’huile.

 

Méthode 1 : Utilisez la méthode de la jauge d’huile

Étape 1 : Retirez la jauge.

Localisez et retirez la jauge d’huile sous votre capot.

 

Étape 2 : Nettoyez l’huile résiduelle.

Nettoyez l’huile résiduelle sur la jauge avec un chiffon.

 

Étape 3 : Réinstallez et retirez la jauge d’huile.

Placez la jauge à fond dans son alésage jusqu’à ce qu’elle touche le fond et retirez la jauge de nouveau.

 

Étape 4 : Examinez le niveau d’huile.

Au-dessus d’un chiffon, tenez la jauge en position horizontale et regardez le niveau de la ligne d’huile sur la section indicatrice de la jauge.

Votre niveau d’huile devrait se situer entre la ligne supérieure et la ligne inférieure de l’indicateur. Un niveau inférieur à la ligne inférieure indiquerait un niveau trop bas et il faudra ajouter de l’huile. Un niveau au-dessus des deux lignes d’indicateur signifie que le niveau d’huile est trop élevé et qu’il faudra peut-être vidanger de l’huile.

L’huile sur la jauge doit être examinée pour détecter les petites particules ou les boues. La présence de l’une ou l’autre pourrait indiquer un problème de moteur ou des dommages imminents.

Attention !

Si vous ajoutez de l’huile, il devrait y avoir un bouchon de remplissage d’huile sur le dessus du moteur ; n’essayez pas d’ajouter de l’huile par le tube de la jauge.

Méthode 2 : Utilisez la méthode du groupe d’instruments

Certains véhicules haut de gamme et voitures européennes sont équipés d’une jauge d’huile ou ne nécessitent pas que vous vérifiiez la jauge située dans le compartiment moteur.

 

Étape 1 : Consultez votre manuel du propriétaire.

Le manuel du propriétaire vous indiquera comment vérifier l’huile en vous guidant dans ce type de vérification.

Ces vérifications du niveau d’huile sont généralement dynamiques et le moteur devra être en marche pour effectuer la vérification.

Dans la plupart de ces systèmes, un capteur de niveau d’huile chauffé se réchauffera jusqu’à une température cible supérieure à la température réelle de l’huile, puis le groupe d’instruments verra à quelle vitesse votre capteur de niveau d’huile se refroidit. Plus le capteur refroidit rapidement, plus le niveau d’huile est élevé.

Si votre capteur de niveau d’huile ne se refroidit pas à une température cible, il indiquera un niveau d’huile bas et soumettra une recommandation pour ajouter de l’huile. Bien que cette méthode de vérification du niveau d’huile soit extrêmement précise, elle ne vous permet pas d’échantillonner et de vérifier l’état de l’huile.

 

Partie 4 : Vérification du liquide de transmission

Le contrôle du liquide de transmission est de moins en moins nécessaire sur les voitures récentes. La plupart des constructeurs n’équipent même plus leurs transmissions de jauges et les remplissent d’un liquide qui n’a pas de durée de vie. Cependant, il y a encore beaucoup de véhicules sur la route qui ont des jauges et du liquide qui doit être vérifié et changé à des intervalles spécifiques.

La vérification du niveau de liquide de transmission est similaire à la vérification du niveau d’huile, sauf que le moteur tourne généralement à la température de fonctionnement et que la transmission est au point mort ou de stationnement. Consultez le manuel du propriétaire pour reproduire les conditions exactes spécifiées.

 

Étape 1 : Retirez la jauge d’huile.

Retirez la jauge et nettoyez l’excès de liquide de votre jauge avec un chiffon propre.

 

Étape 2 : Réinstallez la jauge.

Replacez la jauge dans son alésage complètement.

 

Étape 3 : Retirez la jauge et vérifiez le niveau du liquide.

Assurez-vous que le niveau se trouve entre les lignes d’indication.

Une lecture entre les lignes signifie que le niveau de liquide est correct. Une lecture ci-dessous indique qu’il faut ajouter du liquide. Un niveau de liquide au-dessus des deux marques de remplissage indique un niveau de liquide trop élevé et il peut être nécessaire de vidanger un peu de liquide pour ramener le liquide au niveau correct.

Remarque

Le liquide est généralement ajouté par l’alésage de la jauge.

Étape 4 Vérifiez l’état du liquide.

Examinez votre liquide pour déterminer s’il n’a pas une couleur normale.

Le liquide qui est foncé ou qui a une odeur de brûlé peut avoir besoin d’être changé. Un liquide avec des particules ou une coloration laiteuse indique soit un dommage, soit une contamination du liquide, et d’autres réparations peuvent être nécessaires.

Si le niveau du liquide est bas ou semble être contaminé, faites-le réparer par spécialiste.

 

Partie 5 : Vérification du liquide de frein

Votre véhicule ne doit pas perdre ou consommer de liquide de frein. Si c’est le cas, les fuites doivent être corrigées pour éviter une défaillance totale des freins. Le niveau de liquide de frein baissera dans le système à mesure que les garnitures de frein s’usent. Le fait d’augmenter le niveau de liquide chaque fois que le capot est ouvert entraînera le remplissage ou le débordement du réservoir lorsque vos garnitures de frein seront éventuellement remplacées.

Étape 1 : Repérez le réservoir de liquide de frein.

Utilisez votre manuel du propriétaire pour vous assurer que vous cherchez au bon endroit.

 

Étape 2 : Nettoyez le réservoir.

Si vous avez un réservoir en plastique, nettoyez l’extérieur du réservoir avec un chiffon propre.

Vous devriez pouvoir voir la ligne de remplissage maximum. Le liquide devrait se trouver sous cette ligne, mais pas trop bas pour que le témoin « Frein » de votre groupe d’instruments s’allume.

Si vous avez un véhicule plus ancien avec un réservoir en fonte intégré au maître-cylindre, vous devrez retirer soigneusement le couvercle et inspecter le liquide.

Etape 3 : Vérifier l’état du fluide.

Le liquide doit être de couleur ambre ou bleu clair et ne doit pas être de couleur foncée.

Une couleur excessivement foncée indique que le liquide a absorbé trop d’humidité. Le liquide qui est saturé d’humidité ne peut plus protéger les surfaces métalliques du système de freinage. Si votre liquide de frein est contaminé, un spécialiste peut diagnostiquer le problème pour vous.

Conseil

Consultez votre manuel du propriétaire pour connaître la durée de vie recommandée de votre liquide de frein.

Partie 6 : Vérification du liquide de direction assistée

La vérification du liquide de direction assistée est vitale pour le système de direction. Les symptômes d’une faible quantité de liquide de direction assistée comprennent des bruits de gémissement en tournant et un manque d’assistance à la direction. La plupart des systèmes de direction assistée sont à purge automatique, ce qui signifie que si vous ajoutez du liquide, vous n’avez qu’à démarrer le moteur et à tourner le volant d’avant en arrière, d’arrêt en arrêt pour purger l’air.

La nouvelle tendance est d’avoir des systèmes scellés qui ne nécessitent aucun entretien et qui sont remplis d’un fluide à vie. Cependant, il y a beaucoup de voitures qui ont des systèmes qui doivent être vérifiés et entretenus. Assurez-vous de consulter votre manuel du propriétaire pour connaître le fluide exact de votre système.

Si vous avez un réservoir en plastique, le processus de vérification de votre liquide sera différent de celui d’un réservoir en métal. Les étapes 1 et 2 concernent les réservoirs en plastique et les étapes 3 à 5 concernent les réservoirs en métal.

 

Étape 1 : Nettoyez le réservoir.

Si vous avez un réservoir en plastique, nettoyez l’extérieur du réservoir avec un chiffon propre.

Vous devriez voir des lignes de remplissage sur l’extérieur du réservoir.

Etape 2 : Vérifier le niveau de liquide.

Assurez-vous que le niveau du liquide se trouve entre les lignes de remplissage appropriées.

 

Étape 3 : Retirez le bouchon métallique du réservoir.

Retirez le bouchon du réservoir en nettoyant l’excès de liquide de la jauge avec un chiffon propre.

 

Étape 4 : Placez et retirez le bouchon.

Installez votre bouchon complètement et retirez-le une fois de plus.

 

Étape 5 : Vérifiez le niveau du liquide.

Lisez le niveau du liquide sur la jauge et assurez-vous que le niveau se situe dans la plage complète.

Si le liquide de votre direction assistée a besoin d’un entretien, demandez à un spécialiste de venir l’examiner pour vous.

 

Remarque

La plupart des systèmes de servodirection utilisent l’un des deux types de liquide suivants : le liquide de servodirection ou le liquide pour transmission automatique (ATF). Ces fluides ne peuvent pas être mélangés dans le même système, sinon la direction assistée ne fonctionnera pas au maximum de son efficacité et des dommages pourraient survenir. Assurez-vous de consulter votre manuel du propriétaire et, si vous avez des questions, demandez à un spécialiste.

Partie 7 : Vérification du liquide de lave-glace

La vérification et l’appoint de votre liquide lave-glace est une procédure simple que vous ferez souvent. Il n’y a pas de formule magique quant à la lenteur ou à la rapidité avec laquelle vous consommerez votre liquide de lave-glace ; vous devez donc être en mesure de remplir le réservoir au besoin.

 

Étape 1 : Localisez le réservoir.

Trouvez le réservoir sous votre capot.

Assurez-vous de consulter votre manuel pour trouver le symbole exact utilisé pour indiquer le réservoir de liquide de lave-glace.

 

Étape 2 : Retirez le bouchon et remplissez le réservoir.

Vous pouvez utiliser n’importe quel produit recommandé par votre fabricant et vous n’aurez qu’à remplir le réservoir jusqu’en haut.

 

Étape 3 : Remettez le bouchon en place dans le réservoir.

Assurez-vous que le bouchon est bien serré.

N’oubliez pas de consulter votre manuel du propriétaire et de demander l’aide à un spécialiste si vous n’êtes pas certain de l’emplacement du réservoir, des fluides ou des procédures. De la vidange d’huile au remplacement des balais d’essuie-glace, ces spécialistes peuvent vous aider à garder les liquides et les systèmes de votre voiture en bon état.