Comment vérifier un châssis ?

N°1 de l’inspection de véhicules d’occasion en France

Découvrir nos services :


Le châssis est comme le squelette d’une voiture, il permet de supporter les composantes mécaniques qui font fonctionner la voiture. Il est important de vérifier l’état du châssis si vous rachetez une voiture d’occasion car il garantit en partie la sécurité de la voiture.

Inspection du châssis

Si le châssis de la voiture que vous contrôlez présente des dommages, c’est probablement le signe qu’elle a déjà été accidentée. Soyez donc prudent si vous envisagez d’acheter une voiture qui présente de tels dommages.

 

Pour contrôler l’état du châssis, il faut s’intéresser à l’extérieur de la voiture, et notamment aux jonctions entre la carrosserie et les panneaux de la voiture. On doit pouvoir observer une cohérence entre les différents panneaux, ils doivent parfaitement s’emboîter et s’aligner, les espaces ne doivent pas être trop larges. Sinon, c’est certainement le signe que la voiture est abîmée, ou qu’une de ces pièces a été remplacée suite à une réparation.

 

Les soudures sont également un indicateur de bonne santé du châssis : comme pour les panneaux, si elles ne sont pas uniformes, cela pourrait signifier que la voiture a subi des réparations ou des chocs. De même les charnières de portière et les boulons ne doivent pas présenter de dégâts, sans quoi ils pourraient avoir subi un choc.

 

Enfin on doit retrouver une cohérence dans les différentes pièces de la voiture et du châssis : cohérence au niveau de la peinture, de l’aspect, et de l’âge. Si une pièce a une couleur ou un aspect différent du reste de la voiture, ou qu’elle paraît beaucoup plus récente, c’est sans doute qu’elle a été remplacée suite à une réparation. 

Inspections complémentaires

La vérification d’une voiture ne se limite pas à l’inspection du châssis.

 

On peut rajouter à la liste des contrôles nécessaires lors de la revente d’une voiture d’occasion l’inspection d’autres parties de l’extérieur de la voiture comme le dessous de la voiture, qui doit présenter un bon aspect général, les pneus et la direction, la carrosserie qui n’est pas censée comporter de rayures ou d’anomalies, les feux et essuie-glace qui sont supposés fonctionner normalement, ou encore les portières et le coffre qui doivent fermer et s’ouvrir de manière normale.

 

En plus de l’extérieur, il est important de vérifier l’habitacle, qui ne doit pas présenter de trace d’humidité. Vérifier l’état de la voiture sous les tapis de sol, l’état des joints de portes et de fenêtres, le bon fonctionnement de la climatisation et des équipements électroniques intégrés.

 

Enfin renseignez-vous sur l’historique général du véhicule. Pour cela n’hésitez pas à demander au vendeur les différentes factures liées à d’éventuelles réparations ou aux étapes d’entretien, les rapports de contrôle technique. Pour finaliser le contrôle de l’historique analysez le code VIN (ou numéro de série) grâce à un site comme Histovec, pour avoir des informations détaillées sur le passif du véhicule. Cela vous permettra en plus de vérifier la cohérence entre l’historique du véhicule et les dires du vendeur, et ainsi voir s’il est de bonne foi.