Comment dépanner un cliquetis ou un claquement de roues de voiture?

N°1 de l’inspection de véhicules d’occasion en France

Découvrir nos services :


Lorsqu’il s’agit de conduire, vous voulez vous sentir le plus en sécurité possible. C’est pourquoi, lorsque vous entendez un cliquetis ou un claquement provenant des pneus ou des roues de la voiture, il est naturel de s’inquiéter. Tous les véhicules doivent être sûrs avant d’être utilisés sur une route où il y a d’autres types de trafic.

 

Les cliquetis ou les claquements qui proviennent des roues peuvent être dus à l’un des éléments suivants :

 

  •         Joint homocinétique endommagé
  •         Entretoises usées ou endommagées
  •         Enjoliveurs lâches ou cassés
  •         Courroie d’entraînement usée ou tendeur de courroie d’entraînement usé
  •         Pneus de la mauvaise taille ou portés avec des ventouses
  •         La suspension étant lâche

 

Lorsqu’il s’agit de diagnostiquer un cliquetis ou un claquement de roues, un essai routier est nécessaire pour déterminer le son émis. Avant d’effectuer un tel test, vous devez vous promener autour du véhicule pour vous assurer qu’il ne tombe pas du véhicule.

 

Regardez sous le véhicule pour voir si une pièce du véhicule s’est cassée. Si un élément de sécurité est cassé sur le véhicule, vous devrez d’abord vous en occuper avant de faire l’examen routier. Assurez-vous également de vérifier la pression des pneus. Cela permet d’éviter que le véhicule ne surchauffe les pneus et vous permet de faire un test correct.

Partie 1 de 6 : Diagnostic d’un joint homocinétique endommagé

Étape 1 : Poussez sur l’avant et l’arrière du véhicule

Cela permettra de vérifier si les articulations sont bloquées dans un mouvement vertical.

 

Étape 2 : Démarrez le moteur

Faites tourner les roues de blocage en blocage en allant de droite à gauche. Cela permettra de vérifier si les articulations sont bloquées dans un mouvement horizontal.

 

Étape 3 : Faites faire le tour du pâté de maisons au véhicule

Faites des virages où vous pouvez tourner le volant à fond dans une direction. Écoutez les cliquetis ou les claquements.

 

En général, l’articulation extérieure subit tous les abus et émet des cliquetis ou des claquements pendant les virages serrés. Cela est dû au fait que les billes de l’articulation sont usées et n’ont pas de lubrification. Les billes s’insèrent dans une cage qui leur permet de tourner pendant que les roues tournent. Les joints homocinétiques font des angles de 47 degrés, ce qui est étonnant.

 

Étape 4 : Conduisez le véhicule sur des bosses ou des nids de poule

Cette étape permet de vérifier si les joints homocinétiques créent un cliquetis ou un claquement lorsque les roues tournent et se déplacent dans le sens vertical.

 

Après l’essai sur route, vous devrez préparer le véhicule pour vérifier les arbres de transmission à vitesse constante afin de vous assurer qu’ils doivent être remplacés.

 

Préparer le véhicule à vérifier les arbres de transmission

Matériel nécessaire:

  •         Lampe de poche
  •         Jack 2 tonnes ou plus
  •         Jack se lève
  •         Cales de roue

 

Étape 1 : Garez votre véhicule sur une surface plane et dure

Assurez-vous que la transmission est en position de stationnement (pour les automatiques) ou en 1ère vitesse (pour les manuelles).

 

Étape 2 : Placez des cales de roue autour des pneus arrière qui resteront au sol

Enclenchez le frein de stationnement pour empêcher les pneus arrière de bouger.

 

Étape 3 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 4 : Placez les supports du cric

Les supports de crics doivent passer sous les points de levage. Ensuite, abaissez le véhicule sur les supports de crics. Pour la plupart des voitures modernes, les points de levage des supports de crics se trouvent sur la soudure par pincement juste sous les portes, le long du bas de la voiture.

 

Vérification de l’état de la boîte de vitesses

 

Étape 1 : Prenez une lampe de poche et regardez les bottes des articulations

Voyez si les bottes sont déchirées ou s’il manque des colliers de serrage.

 

Remarque : s’il y a de la graisse autour des soufflets et que les soufflets ne sont pas fixés aux articulations ou qu’ils sont coupés, vous pouvez arrêter le diagnostic pour cet arbre à vitesse constante. Une fois que le soufflet n’est plus déchiré, après 12 secondes de mouvement du véhicule dans des conditions normales, les joints homocinétiques sont contaminés et commencent immédiatement à se détériorer.

Étape 2 : Saisissez l’arbre homocinétique, poussez et tirez dessus

Cela permettra de vérifier s’il y a un mouvement excessif dans les joints de l’arbre.

 

Abaissement du véhicule après avoir effectué le diagnostic

 

Étape 1 : Rassemblez tous les outils et votre liane et placez-les à l’écart

 

Étape 2 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 3 : Retirez les supports de cric et tenez-les éloignés du véhicule

 

Étape 4 : Abaissez le véhicule jusqu’à ce que les quatre roues soient au sol

Retirez le cric et mettez-le de côté.

 

Étape 5 : Retirez les cales des roues arrière et mettez-les de côté

 

Faites remplacer le joint homocinétique endommagé par un mécanicien professionnel.

Partie 2 de 6 : Diagnostic des jambes de force usées ou endommagées

Étape 1 : Poussez sur l’avant et l’arrière du véhicule

Cela permettra de vérifier si les amortisseurs de la jambe de force fonctionnent correctement. Lorsque le boîtier de la jambe de suspension est cabossé, l’amortisseur entre et sort du tube de la jambe de suspension.

 

Étape 2 : Démarrer le moteur. Tournez les roues de serrure en serrure en allant de droite à gauche

Cela permettra de vérifier si les plaques d’appui font un bruit de cliquetis ou de claquement lorsque le véhicule est à l’arrêt.

 

Étape 3 : Faites faire le tour du pâté de maisons au véhicule

Faites des virages où vous pouvez tourner le volant à fond dans une direction. Écoutez les cliquetis ou les claquements.

 

Les jambes de force sont conçues pour tourner avec les roues, car elles ont une surface de montage pour le moyeu de la roue. Tout en vérifiant le bruit des supports, ressentez le volant comme si les boulons de montage des moyeux de roue pouvaient être desserrés, ce qui ferait bouger les roues dans le sens de l’alignement.

 

Étape 4 : Conduisez le véhicule sur des bosses ou des nids de poule

Cette étape consiste à vérifier l’état de l’arbre de la jambe de force et à détecter toute pièce interne cassée ou coque bosselée.

 

Remarque : si vous constatez la présence d’huile sur le logement de la jambe de suspension, vous devez envisager de remplacer la jambe de suspension par une jambe de suspension neuve ou reconstruite.

Préparation du véhicule pour la vérification des jambes de suspension

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche
  •         Cric 2 tonnes ou plus
  •         Pinces à décoffrer
  •         Cales de roue

Étape 1 : Garez votre véhicule sur une surface plane et dure

Assurez-vous que la transmission est en position de stationnement (pour les automatiques) ou en 1ère vitesse (pour les manuelles).

 

Étape 2 : Placez des cales de roue autour des pneus arrière qui resteront au sol

Enclenchez le frein de stationnement pour empêcher les pneus arrière de bouger.

 

Étape 3 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 4 : Placez les supports du cric

Les supports de crics doivent passer sous les points de levage. Ensuite, abaissez le véhicule sur les supports de crics. Pour la plupart des voitures modernes, les points de levage des supports de crics se trouvent sur la soudure par pincement juste sous les portes, le long du bas de la voiture.

 

Vérification de l’état des jambes de force

Étape 1 : Prenez une lampe de poche et regardez les supports

Voyez si le boîtier des entretoises est cabossé ou s’il y a une fuite d’huile. Examinez la plaque d’appui pour voir si elle se sépare à cet endroit. Vérifiez les boulons de fixation au moyeu et assurez-vous qu’ils sont bien serrés à l’aide d’une clé.

 

Étape 2 : Saisissez un long levier

Faites levier sur les pneus et vérifiez qu’ils ne bougent pas. Assurez-vous de voir d’où vient le mouvement. Les roues peuvent bouger si le joint à rotule est usé, si les boulons du moyeu de montage sont lâches ou si le roulement du moyeu est usé ou lâche.

 

Étape 3 : Ouvrez le capot vers le compartiment moteur

Repérez les goujons et les écrous de montage sur la plaque de roulement. Vérifiez si les boulons sont bien serrés à l’aide d’une clé.

 

Abaissement du véhicule après avoir effectué le diagnostic

 

Étape 1 : Rassemblez tous les outils et votre liane et placez-les à l’écart

Étape 2 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 3 : Retirez les supports de cric et tenez-les éloignés du véhicule

 

Étape 4 : Abaissez le véhicule jusqu’à ce que les quatre roues soient au sol

Retirez le cric et mettez-le de côté.

 

Étape 5 : Retirez les cales des roues arrière et mettez-les de côté

 

Faites remplacer vos jambes de force usées ou endommagées si nécessaire.

Partie 3 de 6 : Diagnostiquer les enjoliveurs lâches ou cassés

Étape 1 : Faites faire le tour du pâté de maisons au véhicule

Faites des virages où vous pouvez faire tourner le véhicule dans plusieurs directions. Écoutez les cliquetis ou les claquements.

 

Étape 2 : Conduisez le véhicule sur des bosses ou des nids de poule

Écoutez les cliquetis ou les claquements qui peuvent permettre aux enjoliveurs de se déplacer.

 

Étape 3 : Conduisez le véhicule à une vitesse de 40 à 45 miles par heure

Si les enjoliveurs sont fissurés, ils émettent un cliquetis ou un claquement lorsque le vent passe à travers l’enjoliveur à grande vitesse.

 

Préparer le véhicule à vérifier les enjoliveurs

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche
  •         Grand tournevis plat
  •         Ensemble de prises SAE/Métrique
  •         Cales de roue

 

Étape 1 : Garez votre véhicule sur une surface plane et dure

Assurez-vous que la transmission est en position de stationnement (pour les automatiques) ou en 1ère vitesse (pour les manuelles).

 

Étape 2 : Placez des cales de roue autour des pneus arrière qui resteront au sol

Enclenchez le frein de stationnement pour empêcher les pneus arrière de bouger.

 

Vérification de l’état des enjoliveurs

 

Étape 1 : Prenez une lampe de poche et regardez les enjoliveurs

Examinez l’enjoliveur pour voir s’il n’est pas endommagé ou fissuré. Examinez également l’enjoliveur pour voir s’il a été monté correctement.

 

Parfois, lorsque les roues sont tournées ou que les pneus sont remplacés, les enjoliveurs sont mal installés et recouvrent la tige de la valve du pneu. Cela crée un tremblement et fait vibrer l’enjoliveur, ce qui contribue à créer des fissures.

 

Étape 2 : Enlever l’enjoliveur.

Si vous avez un enjoliveur qui est monté avec des écrous en plastique, utilisez un jeu de douilles pour le retirer

Vérifiez que les pattes de fixation ou la bague intérieure ne sont pas endommagées.

 

Étape 3 : Remettez le cache-moyeu en place

Si l’enjoliveur n’est pas à sa place, vous devez le remettre correctement à l’endroit où la tige de la valve du pneu est visible. Ensuite, retirez les cales et faites un autre essai routier pour vérifier que c’est bien le problème.

 

Si l’enjoliveur émet toujours des bruits de cliquetis ou de claquement, il se peut qu’il y ait une fissure. Remettez les cales sur le véhicule et vérifiez à nouveau la présence de fissures à l’aide de votre lampe de poche.

 

Nettoyage après avoir effectué le diagnostic

 

Étape 1 : Rassemblez tous les outils et votre liane et placez-les à l’écart

Enlevez les cales des roues arrière et mettez-les de côté.

Partie 4 sur 6 : Diagnostic d’une courroie de transmission usée ou d’un tendeur de courroie de transmission usé

Étape 1 : Mettez la clé dans le contact et démarrez le moteur

Laissez le moteur tourner pendant quelques instants, puis accélérez rapidement.

 

Étape 2 : Lorsque le moteur monte et descend en régime, écoutez un clic ou un claquement

Lorsque la courroie d’entraînement ou le tendeur de courroie s’usent, la courroie s’étire et frappe le cadre, l’aile ou un support.

 

Préparation du véhicule pour le contrôle de la courroie d’entraînement ou du tendeur de courroie d’entraînement

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche
  •         Cales de roue

 

Étape 1 : Garez votre véhicule sur une surface plane et dure

Assurez-vous que la transmission est en position de stationnement (pour les automatiques) ou en 1ère vitesse (pour les manuelles).

 

Étape 2 : Placez des cales de roue autour des pneus arrière qui resteront au sol

Enclenchez le frein de stationnement pour empêcher les pneus arrière de bouger.

 

Vérification de l’état de la courroie d’entraînement ou du tendeur de courroie

 

Étape 1 : Ouvrez le capot du véhicules compartiment moteur

Prenez une lampe de poche et vérifiez l’état de la courroie d’entraînement et du tendeur de courroie.

 

Étape 2 : Le moteur étant arrêté, saisissez la courroie d’entraînement et tirez dessus

La courroie ne doit pas se déplacer facilement et ne doit se déplacer qu’en largeur et en distance.

 

Étape 3 : Le moteur étant en marche, demandez à quelqu’un d’appuyer rapidement sur l’accélérateur

Lorsque le moteur monte et descend, observez la courroie et le tendeur à l’aide d’une lampe de poche pour voir ce que font la courroie d’entraînement et le tendeur de courroie d’entraînement.

 

Nettoyage après avoir effectué le diagnostic

 

Étape 1 : Rassemblez tous les outils et votre liane et placez-les à l’écart

Enlevez les cales des roues arrière et mettez-les de côté.

 

Faites remplacer votre courroie d’entraînement usée ou votre tendeur de courroie d’entraînement usé si nécessaire.

Partie 5 sur 6 : Diagnostic des pneus de mauvaise taille ou usés avec des ventouses

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche

 

Étape 1 : Prenez une lampe de poche et vérifiez visuellement les pneus du véhicule

Recherchez toute usure anormale des pneus lorsque le véhicule est à l’arrêt.

 

Étape 2 : Faites faire le tour du pâté de maisons au véhicule

Faites des virages où vous pouvez tourner le volant à fond dans une direction. Écoutez les cliquetis ou les claquements. Les pneus sont conçus pour entrer en contact avec la route à tout moment et créer un coussin pendant la conduite.

 

Si les pneus sont bombés ou présentent des profils d’usure différents, il se peut que le pneu ne reste pas en contact avec la route, ce qui rend la conduite inconfortable avec les cliquetis ou les claquements. Lorsque vous vérifiez si les pneus émettent des bruits, vous devez sentir le volant comme si les pneus se déplaçaient en fonction de l’usure anormale de la bande de roulement.

 

Étape 3 : Conduisez le véhicule sur des bosses ou des nids de poule

Cette étape permet de vérifier l’état de la réaction de rebondissement des pneus et des chocs du véhicule. Les amortisseurs sont conçus pour maintenir les pneus en contact avec la route à tout moment. Cependant, lorsque les pneus ont des creux, ils ont tendance à être bosselés et à faire croire au conducteur qu’il y a un problème avec un amortisseur.

 

Préparer le véhicule pour la vérification des pneus

 

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche
  •         Cric 2 tonnes ou plus
  •         Cales de roue

 

Étape 1 : Garez votre véhicule sur une surface plane et dure

Assurez-vous que la transmission est en position de stationnement (pour les automatiques) ou en 1ère vitesse (pour les manuelles).

 

Étape 2 : Placez des cales de roue autour des pneus arrière qui resteront au sol

Enclenchez le frein de stationnement pour empêcher les pneus arrière de bouger.

 

Étape 3 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 4 : Placez les supports du cric

Les supports de crics doivent passer sous les points de levage. Ensuite, abaissez le véhicule sur les supports de crics. Pour la plupart des voitures modernes, les points de levage des supports de crics se trouvent sur la soudure par pincement juste sous les portes, le long du bas de la voiture.

 

Vérification de l’état des pneus

 

Étape 1 : Prenez votre lampe de poche et vérifiez visuellement les pneus

Retirez le frein de stationnement si vous travaillez sur les pneus arrière et mettez la transmission au point mort si vous travaillez sur les pneus avant d’un véhicule à traction avant. Il se peut que vous deviez mettre la transmission au point mort si vous travaillez sur les pneus arrière. Tout dépend si vous avez une transmission automatique ou manuelle.

 

Étape 2 : Faites la rotation des pneus et recherchez tout creux dans la bande de roulement

Examinez également la bande de roulement pour détecter tout autre motif qui pourrait indiquer un problème d’alignement.

 

Remarque : si les pneus présentent des creux sur la bande de roulement, cela signifie que les amortisseurs sont usés et n’empêchent pas les pneus de rebondir lors des oscillations de la bobine. Vous devez alors remplacer les pneus et les amortisseurs. Si les amortisseurs ont déjà été remplacés, les pneus doivent être remplacés par mesure de sécurité.

 

Abaissement du véhicule après avoir effectué le diagnostic

 

Étape 1 : Rassemblez tous les outils et votre liane et placez-les à l’écart

 

Étape 2 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 3 : Retirez les supports de cric et tenez-les éloignés du véhicule

 

Étape 4 : Abaissez le véhicule jusqu’à ce que les quatre roues soient au sol

Retirez le cric et mettez-le de côté.

 

Étape 5 : Retirez les cales des roues arrière et mettez-les de côté

 

Faites vérifier vos pneus s’ils sont de la mauvaise taille ou s’ils sont usés par le ventre.

Partie 6 sur 6 : Diagnostiquer une suspension desserrée

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche

 

Les pièces de suspension ont tendance à s’user avec le temps sur les véhicules dans des conditions de route normales. La plupart des véhicules sont conduits sur d’autres zones plutôt que sur les routes. La plupart des opérateurs ont tendance à penser que les voitures sont comme des camions et qu’elles peuvent partir à l’aventure sans problème. Il en résulte que les pièces de suspension s’usent plus fréquemment.

 

Les véhicules équipés de suspensions massives risquent de voir leurs pièces de suspension se détériorer. De nombreuses pièces de suspension des véhicules sont soulevées et nécessitent plus d’attention qu’un système de suspension standard.

 

Étape 1 : Prenez une lampe de poche et vérifiez visuellement la suspension du véhicule

Recherchez les pièces de suspension endommagées ou cassées.

 

Remarque : si vous voyez des pièces de suspension cassées, vous devrez les faire réparer avant de tester la conduite du véhicule. Il s’agit alors d’une question de sécurité qui doit être traitée.

 

Étape 2 : Conduisez le véhicule dans le quartier

Écoutez les cliquetis ou les claquements.

 

Étape 3 : Conduisez le véhicule sur des bosses ou des nids de poule

Cette étape permet de vérifier l’état de la suspension lorsque les pneus et la suspension se déplacent.

 

Étape 4 : Freinez brusquement et accélérez fortement à partir d’un arrêt

Cette étape permet de vérifier tout mouvement horizontal au sein du système de suspension. Une douille de suspension desserrée peut ne pas transmettre de bruit en fonctionnement normal, mais peut se déplacer lors d’un arrêt brutal et d’un décollage rapide.

 

Remarque : si votre véhicule a déjà eu un accident, la suspension peut être reculée sur le châssis pour corriger un problème d’alignement. Ce recul peut entraîner des problèmes de desserrage de la suspension ou de détérioration de la douille plus rapidement que la normale.

 

Préparation du véhicule pour le contrôle de la suspension 

Matériel nécessaire :

  •         Lampe de poche
  •         Cric (2 tonnes ou plus)
  •         Long levier
  •         Cales de roue

 

Étape 1 : Garez votre véhicule sur une surface plane et dure

Assurez-vous que la transmission est en position de stationnement (pour les automatiques) ou en première vitesse (pour les manuelles).

 

Étape 2 : Placez des cales de roue autour des pneus arrière qui resteront au sol

Enclenchez le frein de stationnement pour empêcher les pneus arrière de bouger.

 

Étape 3 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étae 4 : Placez les supports du cric

Les supports de crics doivent passer sous les points de levage. Ensuite, abaissez le véhicule sur les supports de crics. Pour la plupart des voitures modernes, les points de levage des supports de crics se trouvent sur la soudure par pincement juste sous les portes, le long du bas de la voiture.

 

Vérification de l’état de la suspension

 

Étape 1 : Prenez une lampe de poche et regardez le système de suspension

Voyez si les pièces sont endommagées, pliées ou desserrées. Vérifiez les boulons de fixation à la charnière et assurez-vous qu’ils sont bien serrés à l’aide d’une clé.

 

Étape 2 : Saisissez un long levier

Faites levier sur les pneus et vérifiez qu’ils ne bougent pas. Assurez-vous de voir d’où vient le mouvement. Les roues peuvent bouger si la rotule est usée, si les boulons de la rotule de montage sont lâches ou si le roulement du moyeu est usé ou lâche.

 

Étape 3 : Ouvrez le capot vers le compartiment moteur

Repérez les boulons de montage des bras de suspension. Vérifiez si les boulons sont bien serrés à l’aide d’une clé.

 

Remarque : si votre suspension est une jambe de force, vous devez vérifier si elle n’est pas endommagée ou desserrée. Reportez-vous à la section de cet article concernant les jambes de suspension usées ou endommagées.

Abaissement du véhicule après avoir effectué le diagnostic

 

Étape 1 : Rassemblez tous les outils et votre liane et placez-les à l’écart

 

Étape 2 : Relevez le véhicule

À l’aide d’un cric au sol recommandé pour le poids du véhicule, soulevez le véhicule aux points de levage indiqués jusqu’à ce que les roues soient complètement décollées du sol.

 

Étape 3 : Retirez les supports de cric et tenez-les éloignés du véhicule

 

Étape 4 : Abaissez le véhicule jusqu’à ce que les quatre roues soient au sol

Tirez le cric et mettez-le de côté.

 

Étape 5 : Retirez les cales des roues arrière et mettez le cric de côté

 

Faites inspecter votre suspension si elle est desserrée.

 

Le fait de réparer le cliquetis ou le claquement des roues peut contribuer à améliorer la maniabilité du véhicule.